Dispositifs PPS/PAP/PAI/PPRE

L’école inclusive permet une meilleure prise en compte des besoins spécifiques de tous les élèves et notamment des élèves à besoins éducatifs particuliers. En cliquant sur l’image ci-dessous vous accèderez au document (.PDF) présentant les différents dispositifs proposés en réponse aux besoins éducatifs particuliers des élèves (Ministère de l’Éducation Nationale )

2015_ecole_inclusive_PAP_PPS_PAI_PPRE_512315

Ci-dessous sont rapidement définis les différents dispositifs.

Le PPS

Le PPS s’adresse aux élèves reconnus en situation de handicap. Ils peuvent bénéficier d’une scolarisation adaptée

Le PPS consiste à mettre en place selon les besoins de l’élève :

  • L’aménagement de la scolarité : prise en charge extérieure durant les heures scolaires (orthophoniste, psychologue, répétiteur CNED…).
  • L’aménagement pédagogique : adaptation des apprentissages (allègement du travail scolaire, polycopiés des cours…)
  • Les mesures d’accompagnement :  auxiliaire de vie scolaire, SESSAD, orthophoniste…
  • L’utilisation de matériels pédagogiques adaptés : ordinateur…
  • L’orientation scolaire
  • L’aménagement des examens et concours (tiers temps, secrétaire …)

C’est à partir des besoins identifiés,  que l’équipe pluridisciplinaire va élaborer le projet personnalisé de scolarisation (PPS) de l’élève handicapé.

Des équipes de suivi de la scolarité veillent à l’organisation et au suivi de chaque PPS. Leur animation et leur coordination sont confiées à l’enseignant référent.

 

Le PAP

Le PAP concerne les élèves  atteints de troubles des apprentissages évoluant sur une longue période sans reconnaissance du handicap : trouble spécifique du langage (dyslexie, dysphasie, dyspraxie …) Le PAP permet de décider et de mettre en œuvre des mesures d’aménagement de la scolarité d’un élève sans avoir besoin de faire appel aux dispositifs spécifiques du handicap.

Le PAP, peut permettre :

  • L’aménagement de la scolarité : prise en charge extérieure durant les heures scolaires (orthophoniste, psychologue, répétiteur CNED…).
  • Un suivi tout au long de la scolarité
  • un aménagement pédagogique d’un point de vue adaptation des apprentissages (allègement du travail scolaire, polycopiés des cours, aménagement des contrôles…).
  • Le PAP ne donne pas automatiquement droit aux aménagements des examens. Mais c’est une condition nécessaire pour en faire la demande.

C’est la famille, ou l’équipe pédagogique qui sollicite le chef d’établissement pour mettre en place un PAP. Le médecin scolaire valide la demande. Le chef d’établissement assure l’élaboration, la mise en place et le suivi du projet dans l’établissement.

Le PAI

Le PAI concerne les élèves atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période sans reconnaissance du handicap : pathologies chroniques, allergies, intolérance alimentaire… Hormis les aménagements prévus dans le cadre du PAI, la scolarité de l’élève se déroule dans les conditions ordinaires.

Ces aménagements sont engagés à la demande de la famille et du chef d’établissement. Le médecin scolaire rencontre l’élève et/ou sa famille afin de cerner les difficultés de l’élève. À partir des informations recueillies auprès de la famille et du médecin, il déterminera les aménagements susceptibles d’être mis en place comme la possibilité de traitement médical au sein de l’établissement.

Ce document organise, dans le respect des compétences de chacun et compte tenu des besoins spécifiques de l’élève, les modalités particulières de prise en charge, globalement en tenant compte des éléments médicaux qui nécessitent une attention et des gestes précis et fixe éventuellement les conditions de cette prise en charge.

C’est la famille qui doit solliciter le chef d’établissement pour mettre en place un PAI. Le chef d’établissement assure l’élaboration, la mise en place et le suivi du projet dans l’établissement

Le PPRE

Le PPRE peut être établi  pour des élèves dont les connaissances et les compétences scolaires spécifiques ne sont pas maîtrisées ou qui risquent de ne pas être maîtrisées. Il est obligatoire en cas de redoublement.

Il a pour objet d’aider un élève en difficulté à rattraper son retard : mise en place d’un soutien pédagogique spécifique (pendant le temps scolaire et en dehors) de manière modulable mais pour une courte durée.